contact@unmondimagin-art.fr

Comment fonctionne l’homéopathie ?

Comment fonctionne l’homéopathie ?

homeopathie

Dérivé des mots grecs « Homeos » et « Pathos » qui veulent dire respectivement « similaire » et « souffrance », l’homéopathie est une technique de guérison qui procède par l’utilisation des substances étant à l’origine du mal du patient. C’est une méthode de médecine alternative, inventée depuis 1796 par Samuel Hahnemann.

Intervenant dans la guérison de plusieurs pathologies, l’homéopathie ne fait pourtant pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique, en raison de ses procédés que certains jugent aléatoires. Que peut-on retenir des principes homéopathes ?

La loi de la similitude ou l’art d’être guéri par une cause similaire à son mal

Le premier principe de l’homéopathie est la possibilité énoncée qu’un patient puisse recouvrer la santé si on exploite les substances ayant provoqué des manifestations similaires chez une autre personne en bonne santé. Ce principe a été conclu par le Docteur Hahnemann, après qu’il ait constaté que la quinine, prélevée du quinquina, engendre une intoxication suivie d’une fière sévère. Or, le quinquina aide à soigner la fièvre lorsqu’il est ingéré à des doses recommandables. La vérification de cette hypothèse à travers d’autres substances telles que la belladone, la jusquiame, ou encore le souffre, a permis au Docteur de statuer définitivement sur ce principe fondamental de l’homéopathie.

La globalisation et l’individualisation des traitements

Une phase caractéristique d’une solution homéopathique à une pathologie est celle d’observation, où le Spécialiste déterminera le traitement adéquat ainsi que la dose à ingérer. Puisque chaque traitement est adapté au patient, il faut que l’homéopathe détermine les symptômes, leurs périodes d’intensification et de calme, afin de trouver la solution appropriée. Aussi, cette solution est adaptée à la constitution physiologique de chaque patient.

Parfois, le temps d’observation peut s’avérer être très longue. C’est d’ailleurs à ce niveau que l’homéopathie connait assez de controverses, car les médecins estiment qu’il y a des maladies qui nécessitent un traitement urgent, ce qui devrait exclure toute ‘’patience’’ du patient.
Notez également qu’il existe des traitements homéopathiques universels en vente libre, qui ne respectent pas ce principe d’individualisation, parce qu’ils sont concoctées pour soigner une pathologie, quel que soit l’individu.

Le procédé des dilutions infinitésimales

Une fois les substances homéopathes extraites, elles sont largement diluées dans de l’eau, l’alcool, ou le mix entre l’alcool et l’eau. On parle de dilution au 10è (mentionné en DH) ou au centième (mentionné en CH), qui sert d’unité de mesure pour le traitement des pathologies. Ce sont des solutions curatives, qui conservent les propriétés des substances actives, en raison du mode de dilution par « dynamisation ». Ainsi, la dilution de l’Apis Mellifica en DH et CH par exemple, permet de guérir des maux tels que les affections ORL, l’urticaire, l’herpès génital, les troubles veineux, l’angine et bien d’autres.

L’homéopathie est aujourd’hui pratiquée dans plusieurs pays européens, dont la France. Cependant, elle constitue une spécialité accessible aux médecins ayant effectué le cursus normal d’études universitaires, et qui souhaitent en devenir un Spécialiste. Même si elle reste sujette aux polémiques, elle demeure largement exploitée pour le traitement de plusieurs pathologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *