contact@unmondimagin-art.fr

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

hypertiroidie-sante

L’hyperthyroïdie est une maladie très peu connue, mais qui est tout de même relativement fréquente. Elle se manifeste par différents symptômes, parmi lesquels l’agressivité, un rythme cardiaque élevé, ainsi qu’une perte de poids inquiétante malgré une bonne hygiène alimentaire. C’est d’ailleurs ce qui la rend difficile à détecter. Pourtant, on estime que près de 3 femmes sur 100 sont touchées par cette pathologie alors que seulement 0,25% d’hommes seraient concernés. Mais qu’en est-il réellement de cette maladie et quelles en sont les causes ? Existent-ils des traitements efficaces contre l’hyperthyroïdie ?

L’essentiel à savoir sur l’hyperthyroïdie

Par définition, l’hyperthyroïdie est un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Ce dysfonctionnement se manifeste par une activité excessive de sécrétion d’hormones T4 (thyroxine) et/ou T3 (triïodothyronie). Dans les cas où la maladie a évolué et se trouve à un niveau grave, on parle de thyréotoxicose ou de thyrotoxicose. Pour faire court, c’est la manifestation inverse de l’hypothyroïdie. De ce fait, elle provoque une hyperactivité de la majorité des fonctions de l’organisme.

Les causes de ce dysfonctionnement sont connues, et d’ailleurs nombreuses. Mais on retiendra les plus populaires que sont :

  • La maladie de Basedow : dans au moins 80% des cas, la maladie de Basedow est identifiée comme cause. C’est une maladie auto-immune qui se manifeste par une stimulation exagérée de la thyroïde, pour produire des hormones en quantité élevée, provoquée par les anticorps. La maladie de Basedow ou maladie de Graves peut s’attaquer à bien d’autres organes.
  • Les Nodules toxiques : les nodules sont de petites masses localisées dans la glande thyroïde. Certaines produisent des hormones, d’autres non. Celles qui en produisent sont appelées les Toxines. À un certain âge, elles deviennent une cause de l’hyperthyroïdie. Le traitement implique irréversiblement une éradication du nodule.
  • Les thyroïdites : une inflammation touchant la thyroïde peut entraîner une production excessive d’hormones de cette dernière. Il s’agit le plus souvent d’une hyperthyroïdie de courte durée.

Les traitements possibles de l’hyperthyroïdie

Les symptômes de l’hyperthyroïdie n’étant pas spécifiques, son diagnostic nécessite une analyse sanguine dont les résultats montrent une baisse du TSH et un taux élevé de T4 et/ou T3. Une fois diagnostiqué, le traitement se fera selon la gravité et la cause de la maladie. Cependant, avant d’opter pour l’un des traitements que nous allons proposer, il est important de vous informer davantage à son sujet.

  • Les médicaments antithyroïdiens : ce type de traitement s’étend sur 2 à 4 mois. Les effets de ces médicaments sont destinés à bloquer la production supplémentaire des hormones en excès. Il n’est cependant pas exclu que la maladie se présente de nouveau.
  • L’iode radioactif : injecté à un faible taux, il a un effet destructeur sur une partie des cellules thyroïdiennes. Ainsi, la production d’hormones par la thyroïde est considérablement réduite. Le problème est que cela pourrait engendrer une hypothyroïdie de façon permanente. Pour éviter des désagréments, la solution saturée d’iodure de potassium ou SSKI est un traitement utilisé pour protéger la thyroïde durant le traitement à l’iode.
  • Les traitements spécifiques : il s’agit de l’utilisation d’autres médicaments pour remédier à un symptôme particulier. C’est souvent le cas lorsque la cause est liée à une maladie auto-immune.

Il y a aussi l’ablation de la thyroïde, une solution très peu utilisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *