contact@unmondimagin-art.fr

Comment réduire les douleurs de vos règles pendant le travail

Comment réduire les douleurs de vos règles pendant le travail

femme qui a mal au ventre suite aux règles

Les règles douloureuses sont la chose qui feraient regretter aux femmes d’être nées avec ce sexe…Notamment pour les femmes atteintes d’endométriose. Pour la plupart des femmes, quelques douleurs surviennent chaque mois au début des règles, mais pour d’autres, les migraines et les maux de ventre sont terribles.

Si cela vous arrive pendant votre journée de travail, voici quelques conseils simples qui peuvent les diminuer.

Arrêter de vouloir contrôler ses règles

Nous vivons actuellement dans un monde où de plus en plus de choses se contrôlent. Des femmes souhaitent avoir la maîtrise de leurs menstruations.

Elles modifient même leur comportement pour les déclencher (voir cet article), pour sauter une période quand elles vont en vacances ou pour les accélérer.

En faisant cela, vous modifiez votre rythme naturel et vous exposez à des règles trop abondantes, trop courtes et, malheureusement, douloureuses. Si un déclenchement en avance est possible de temps en temps, il ne doit pas se faire à chaque fois.

Adopter une bonne alimentation

Votre alimentation a des conséquences directes sur vos règles. Ce qui est assez paradoxal, c’est que beaucoup de femmes mangent plus que d’habitude lors des menstruations. Leurs hormones leur indiquent qu’elles ont faim en permanence et elles consomment plus d’aliments gras.

Ces derniers sont pourtant mauvais car ils vont augmenter le taux d’insuline et accentuer les douleurs. Il est mieux d’éviter également les viandes rouges (alors, le burger du soir de règles pour se réconforter n’est pas une bonne idée !). 

En revanche, des aliments avec une forte teneur en vitamines D sont conseillés. Vous retrouvez ces vitamines dans les céréales, les œufs, le poisson…

Donc si vous êtes au travail durant cette période, pensez à vous faire à manger en avance pour bénéficier d’un repas équilibré !

Les infusions apaisent souvent votre moral et vos douleurs. N’hésitez pas à prendre régulièrement une tasse lorsque vous êtes au plus fort de la période des règles. La température chaude de ces liquides augmente le débit sanguin.

De plus, s’hydrater est une autre solution pour réduire votre gêne.

S’hydrater toute la journée

Buvez beaucoup d’eau lors des règles. Ce conseil vaut d’ailleurs pour beaucoup de situations comme les gastros, les infections urinaires… Pourquoi ?

Votre corps a besoin d’eau et beaucoup trop de personnes la négligent. En buvant plus, vous améliorez la fluidité sanguine, mais aussi nourrissez mieux vos muscles. Un muscle suffisamment hydraté a moins de chances d’avoir des crampes. Or, ces dernières arrivent régulièrement lors des règles et peuvent vous plier en deux en pleine nuit quand elles surviennent en plein sommeil.

Mon conseil est d’avoir toujours une bouteille d’eau proche de vous pendant votre journée de travail. Cela donnera à votre corps l’envie de boire fréquemment. Et dès que vous en avez plus, remplissez là !

Du sport, mais à la bonne intensité

Le premier réflexe que l’on a quand on mal est de se recroqueviller sur soi-même, d’allumer la télévision et de passer toute sa journée sur le canapé. C’est un comportement instinctif digne du chat qui part sous le buisson car il est malade.

Mais, votre instinct n’est pas forcément le mieux placé pour savoir comment améliorer votre condition physique lors des règles. Il est même conseillé de bouger un minimum. Une marche de quelques kilomètres, du vélo à faible intensité ou quelques exercices d’assouplissement font le plus grand bien à votre corps.

Pendant votre pause déjeuner au travail, si vous avez un peu de temps, vous pouvez donc faire une petite sortie sportive improvisée pour réveiller votre corps et vous faire du bien.

À l’inverse, ne le soumettez pas à de rudes épreuves. Votre tentative d’accomplir un marathon ou votre journée d’alpinisme à haute altitude peut attendre quelques jours avant de se réaliser.

N’oubliez pas que toute pratique sportive nécessite une plus grande consommation d’eau car vous en dépensez davantage. Nous en revenons donc au conseil précédent : buvez plus d’eau.

Doliprane et autres antidouleurs

Les règles qui arrivent ne doivent jamais rimer avec une prise excessive de médicaments comme les cachets de Doliprane ou les somnifères en guise de prévention.

En prenant trop souvent de tels médicaments, vous affaiblissez votre corps et risquez de développer une immunité contre eux. Cela signifie que le jour où vous en avez vraiment besoin, votre corps étant déjà trop habitué à eux, ne profitera pas de ses bienfaits.

Mais, ce n’est pas le mal absolu qu’aiment faire croire les personnes qui disent lutter contre le surdosage de médicaments. Si vous avez très mal à la tête et que les bonnes habitudes mentionnées précédemment ne suffisent pas, prenez un comprimé contre les maux de tête.

Il vous aidera à aller mieux et vous pourrez partir travailler avec la tête moins lourde.

Outre le doliprane, d’autres médicaments comme le Paracétamol ou l’Ibuprofène sont possibles. Le mieux est d’en parler à votre médecin généraliste la prochaine fois que vous le verrez. Il pourra vous recommander le médicament à privilégier et la bonne posologie selon votre condition, votre âge et votre poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *